ÉON Léon : Différence entre versions

De Le Wiki de la Grande Guerre
(defaultsort)
 
Ligne 20 : Ligne 20 :
 
[[Catégorie:Militaires]]
 
[[Catégorie:Militaires]]
 
[[Catégorie:Yvelinois "Morts pour la France"]]
 
[[Catégorie:Yvelinois "Morts pour la France"]]
[[Catégorie:Combattants de la Grande Guerre des Yvelines]]
+
[[Catégorie:Combattants yvelinois de la Grande Guerre]]
 
{{DEFAULTSORT:EON, Leon}}
 
{{DEFAULTSORT:EON, Leon}}

Version actuelle datée du 7 février 2015 à 11:12

Le sous-lieutenant Léon ÉON

Polytechnicien issu d'une famille versaillaise, "tué à l'ennemi" et "mort pour la France" à 22 ans.

Carrière militaire

Léon Eugène Auguste ÉON est né le 21 août 1893 rue de Montreuil à Versailles, fils du Général Auguste ÉON et d'Anne-Fanny SANSON. Doué et sportif, il entre à l’École Polytechnique en 1912 et devient Maréchal des Logis en 1913.

Mort pour la France à Massiges

Lors de la mobilisation générale d'août 1914, il demande son incorporation au 7e Régiment où il est promu sous-lieutenant. Il participe au combat très meurtrier de la Main de Massiges. Lors d'un bombardement le 3 février 1915, il trouve la mort dans des conditions effroyables.

Son nom figure sur le monument aux morts de Versailles.

Renseignements militaires

  • Matricule : 2786
  • Classe : 1913
  • Bureau de recrutement : Le Havre
  • Fiche matricule