Cardon Louis Eugène : Différence entre versions

De Le Wiki de la Grande Guerre
 
Ligne 56 : Ligne 56 :
 
Campagne contre l’Allemagne du 12 janvier 1916 au 25 octobre 1918.<br/>
 
Campagne contre l’Allemagne du 12 janvier 1916 au 25 octobre 1918.<br/>
  
Actions d’éclats, décorations…
+
==Actions d’éclats, décorations…==
 
Ordre du régiment du 24 octobre 1918 :<br/>
 
Ordre du régiment du 24 octobre 1918 :<br/>
 
« Fusillier mitrailleur le 8 octobre 1918 devant une contre-attaque ennemie, s’est maintenu en dépit des tirs adverses à son emplacement, a été cause pour une large part de l’échec de l’entreprise ennemie ».
 
« Fusillier mitrailleur le 8 octobre 1918 devant une contre-attaque ennemie, s’est maintenu en dépit des tirs adverses à son emplacement, a été cause pour une large part de l’échec de l’entreprise ennemie ».

Version actuelle datée du 12 octobre 2017 à 20:58

Mort pour la France, inscrit sur le monument aux morts et dans le livre d'or de Triel

Transcription du décès de Louis Eugène Cardon 1
Transcription du décès de Louis Eugène Cardon 2











N° de fiche matricule : 2151

Classe : 1917

Etat Civil

Né le 3 mai 1897 à Commeny (95)
Profession : garçon livreur.
Fils de + Joseph et Victorine Damien, domiciliés à Commeny (95)

Signalement

Cheveux : châtains.
Yeux : châtains.
Front : moyen.
Nez :
Visage : plein.
Renseignements physionomiques complémentaires : Lèvres épaisses,
menton saillant.
Taille : 1m 74.

Degré d’instruction générale : 3.

Détail des services et mutations diverses

Incorporé à compter du 11 janvier 1916. Arrivé au corps le 12 janvier 1916. Soldat de 2e classe le dit jour.
Passé le 25 avril 1917 au 95e régiment d’infanterie.
Tué à l’ennemi le 25 octobre 1918 sud de Recouvrance (Ardennes)

Corps d’affectation : 154e RI
95e RI

Campagnes

Campagne contre l’Allemagne du 12 janvier 1916 au 25 octobre 1918.

Actions d’éclats, décorations…

Ordre du régiment du 24 octobre 1918 :
« Fusillier mitrailleur le 8 octobre 1918 devant une contre-attaque ennemie, s’est maintenu en dépit des tirs adverses à son emplacement, a été cause pour une large part de l’échec de l’entreprise ennemie ».

Sources

  1. http://www.archives.yvelines.fr/: Fiche matricule de Louis Eugène Cardon.
  2. http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/ :