Cauchois Georges

De Le Wiki de la Grande Guerre
Révision datée du 8 octobre 2017 à 10:40 par Dlemaitre (discussion | contributions) (Page créée avec « ==N° de fiche matricule : 2316== ==Classe : 1906== ==Etat Civil== Né le 8 janvier 1886 à Triel (78)<br/> Résidant à Triel (78)<br/> Profession : photographe<br/> Fil... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

N° de fiche matricule : 2316

Classe : 1906

Etat Civil

Né le 8 janvier 1886 à Triel (78)
Résidant à Triel (78)
Profession : photographe
Fils de Louis Napoléon et Florentine Morineau, domiciliés à Triel (78), hameau de Pissefontaine

Signalement

Cheveux et sourcils : châtains
Yeux : bleus
Front : haut
Nez : moyen
Bouche : moyenne
Menton : rond
Visage : ovale
Taille : 1m 72

Détail des services et mutations diverses

Engagé volontaire pour trois ans le 11 juin 1907 à la mairie de Versailles au titre du 1er Régiment d’infanterie Coloniale. Arrivé au corps le 13 juin 1907.
Rengagé pour un an le 30 juin 1908 à compter du 11 juin 1910 au titre du 23e Régiment d’Infanterie Coloniale.
Passé au 23e Régiment d’Infanterie Coloniale le 5 juillet 1908. Arrivé au corps et soldat de 2e classe le dit jour.
Passé au 10e Régiment d’Infanterie Coloniale le 8 février 1909. Arrivé au corps le 15 mars 1909. Soldat de 2e classe le dit jour.
Passé au 5e Régiment d’Infanterie Coloniale le 29 septembre 1910. Arrivé au corps et soldat de 2e classe.
Passé dans la réserve de l’armée active le 11 juin 1911. Certificat de bonne conduite accordé.

Rappelé à l’activité par suite de la mobilisation générale du 1er août 1914.
Arrivé le 3 août 1914 au 23e Régiment d’Infanterie Coloniale. Parti aux armées le 8 août 1914.
Disparu le 20 août 1914. En captivité le 9 septembre 1914.Rapatrié d’Allemagne le 1er janvier 1919.
Mis en congé illimité de démobilisation, 6e échelon, le 4 avril 1919. Se retire à Chanteloup(78).

Affecté dans la réserve Plan P au 23e Régiment d’Infanterie Coloniale.
Affecté (Plan A) au 23e Régiment d’Infanterie Coloniale.
Maintenu service armé, non proposé pour une pension, invalidité inférieure à 10% par la commission spéciale de réforme de Versailles du 24 mars 1924 : Légère obscurité respiratoire de la base droite. Pas de bruits adventices. Radio : diaphragme droit peu mobile. Les deux sommets sont peu transparents. Cicatrice de la région thoracique droite. Plaie pénétrante du poumon le 20 août 1914. En captivité le 9 septembre 1914. Procès-verbal article 9 mentionnant la blessure et deux attestations de témoins.

Campagnes

Campagnes contre l’Allemagne : du 3.8.14 au 19.8.14
Captivité : du 20.8.14 au 31.12.18
Intérieur : du 1.1.19 au 3.4.19

Blessures

Blessé le 20.8.14 par balle à la poitrine à Souchez.

Sources

http://www.archives.yvelines.fr/ _ Fiche matricule de Georges Cauchois