Chronique d'octobre 1917 : Les évènements de Russie

De Le Wiki de la Grande Guerre
Révision datée du 2 octobre 2017 à 09:03 par AugAugustinustin (discussion | contributions) (A protégé « Chronique d'octobre 1917 : Les évènements de Russie » ([Modifier=Autoriser uniquement les administrateurs] (infini) [Renommer=Autoriser uniquement les administrateurs] (infini)))
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Le Petit Mantais, 28 novembre 1917 - AD78 PER1063

L'article "Dans l'imbécilité et dans le sang", daté du 11 novembre, concerne la révolution bolchevique appelée « Révolution d’Octobre » qui fait suite à la première révolution qui a eu lieu en février 1917. Elle s’est déroulée dans la nuit du 26 au 27 octobre 1917 (calendrier julien toujours en vigueur en Russie), ce qui correspond dans le calendrier grégorien utilisé en Occident depuis la fin du 16ème siècle à la nuit du 6 au 7 novembre. Ce décalage de quelques jours s’explique par la parution bihebdomadaire de ce journal et les difficultés d’information liées à l’état de guerre.

Le Petit Mantais, qui se proclame « journal républicain et libéral » est un organe de presse qui diffuse les idées politiques de la droite allant parfois vers des propos extrêmes comme on peut le voir dans les articles des numéros suivants. En effet l’éditorial du 28 novembre par exemple concernant cette révolution est intitulé « dans l’imbécillité et dans le sang ». De façon générale, les colonnes de ce journal ne font écho que de façon très succincte aux événements qui se déroulent en Russie et sont toujours en faveur de la contre-révolution présentée comme en passe d’écraser les Bolchéviques.

Cet article est assez factuel et cite les informations transmises par les soviets. Les critiques fusent alors en France tant sur les révélations concernant la diplomatie secrète que sur les stratégies décidées par la Triple Alliance. Enfin la décision de paix séparée prise par le nouveau pouvoir est un coup dur pour les Français. Pour certains cette décision fait de Lénine un « agent de l’Allemagne ». Rappelons que l’armistice germano-russe est signé en décembre 1917 et la paix de Brest-Litovsk en mars 1918. Les Allemands n’ont plus alors à gérer le front oriental.

Isabelle Attard

Téléchargez cet article au format PDF