Chronique de décembre 1916 : La mobilisation à l'arrière

De Le Wiki de la Grande Guerre
Révision datée du 2 mars 2017 à 08:08 par AugAugustinustin (discussion | contributions) (A protégé « Chronique de décembre 1916 : La mobilisation à l'arrière » ([Modifier=Autoriser uniquement les administrateurs] (infini) [Renommer=Autoriser uniquement les administrateurs] (infini)))
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Le service des permutants. Le Petit Réveil, 21 décembre 1916. AD78 – PER 1102/1

Cet article concerne la permutation des ouvriers dans les usines.

Les tranchées de la Première Guerre mondiale sont des lieux de brassage pour une grande partie de la population française. S’y croisent des hommes de toutes classes et toutes origines géographiques.

Lorsque les ouvriers mobilisés sont retirés du front pour satisfaire l’effort de guerre et pallier au manque de main d’œuvre, ils sont envoyés souvent loin de chez eux.

Ces hommes qui ont un statut particulier, mi soldat mi civil, bénéficient d’une situation privilégiée. En effet ils ont la possibilité d’échanger leur poste avec un autre pour se rapprocher de leur domicile.

C’est ce que le journal Le Petit Réveil cherche à faciliter en publiant les demandes des ouvriers.

Isabelle Attard-Aman

Téléchargez cet article au format PDF