Corroyer Charles Isidore : Différence entre versions

De Le Wiki de la Grande Guerre
Ligne 39 : Ligne 39 :
  
 
==Sources==
 
==Sources==
AD 78 _ Fiche matricule de Charles Isidore Corroyer.<br/>
+
#http://www.archives.yvelines.fr/_ Fiche matricule de Charles Isidore Corroyer.<br/>
AN _ Le livre d'or de Triel-sur-Seine.<br/>
+
#http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/ :
 +
:* [https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/rechercheconsultation/consultation/multimedia/Galerie.action?mediaParam==?UTF-8?B?RlJEQUZBTjg1X09GOXYyMTg4NzJfTC5qcGcjRlJEQUZBTjg1X09GOXYyMTg4ODdfTC5qcGc=?=&udTitle==?UTF-8?B?VFJJRUwtU1VSLVNFSU5F?=&xpointer=&mmName= Le Livre d'or de Triel-sur-Seine].
 +
 
  
 
[[Catégorie:Triel-sur-Seine]]
 
[[Catégorie:Triel-sur-Seine]]
 +
[[Catégorie:Combattants de la Grande Guerre dans les Yvelines]]
 +
[[Catégorie:Personnages]]

Version du 20 septembre 2017 à 06:46

N° de fiche matricule : 5255

Classe : 1913

Etat Civil

Né le 19 février 1893 à Triel sur Seine (78)
Profession : cultivateur.
Fils d’Alexandre Honoré et Louise Zoé Fournies, domiciliés à Triel sur Seine (78).

Signalement

Cheveux : blonds.
Yeux : bleus.
Front : moyen.
Nez : moyen.
Visage : plein.
Renseignements physionomiques complémentaires :
Bouche petite, lèvres minces,
Teint coloré.
Taille : 1m 66.

Détail des services et mutations diverses

Incorporé à compter du 27 novembre 1913. Arrivé au corps le 28 novembre 1913. Soldat de 2e classe le dit jour.
Caporal le 24 mai 1915.
Tué à l’ennemi le 25 septembre 1915 devant Saint Thomas (Marne)

Corps d’affectation : 167e RI

Campagnes

Campagne contre l’Allemagne du 2 août 1914 au 25 septembre 1915.

Actions d’éclats, décorations…

Cité à l’ordre de la brigade en date du 10 juin 1915 :
« Grenadiers toujours aux endroits les plus dangereux de la tranchée, s’est signalé au cours des journées des 15 et 16 mai 1915 par son courage et sa décision ».

Décoration : Médaille militaire à titre posthume par décret du 11 mai 1920.
« Le 25 septembre a entrainé à l’assaut ses hommes très brillamment. A été tué au moment où il essayait de franchir les défenses accessoires ennemies. »

Sources

  1. http://www.archives.yvelines.fr/_ Fiche matricule de Charles Isidore Corroyer.
  2. http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/ :