DEBROSSE Emile Arsène : Différence entre versions

De Le Wiki de la Grande Guerre
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
+
== PRÉSENTATION : ==
Emile Debrosse est né le 3 septembre 1817 à Saint Michel sur orge. Il résidait à saint Michel sur Orge avec ses parents: Eugène Isidure et Bourgeron Marie Eugènie. Peu de temps avant la guerre, il résidait à Corbeil. Il avait pour profession instituteur. Son numéro de matricule est 3610. Sa classe était 1900. Il avait obtenu le certificat d'étude.  
+
Debrosse Emile est né le 3 septembre 1817 à Saint Michel sur orge. Le poilu résidait à Saint Michel sur Orge avec ses parents qui se nomme Eugène Isidure et Bourgeron Marie Eugènie. Peu de temps avant la guerre, il résidait dans la ville de Corbeil, il avait pour profession instituteur c’est pour cela que son degré d’instruction est de 4 c’est à dire que il s’avais lire et écrire et en plus de çà il enseignait, il avait obtenu le certificat d'étude. Son numéro de matricule est le 3610, sa classe était 1900.
  
DESCRIPTION PHYSIQUE:
+
== DESCRIPTION PHYSIQUE : ==
 +
Physiquement le poilu a les cheveux et les sourcils châtains clairs, ses yeux étaient gris/vert avec un nez et une bouche moyenne. La forme de sa tête était ovale. Il avait une taille petite, il mesurait 1m67.
  
il avait les cheveux et les sourcils châtain clair, ses yeux étaient de couleur gris/vert, sa bouche et son nez étaient de taille moyenne et son visage était ovale.  
+
== POSITION DANS LA GUERRE: ==
 +
Le poilu Debrosse Emile est nommé soldat de 2 eme classe le 14 novembre 1901 il est ensuite envoyé dans la disponibilité le 20 septembre 1902, Il a reçu un certificat de bonne conduite « accordé »  Puis dans l’armé active où il travaillera au Regiment de l’infanterie dans la réserve le 1er Novembre 1904. Il passera dans l’armée territoriale en Octobre 1914 puis dans la reverse de l’arme territoriale en Octobre 1920 soit 4 ans plus tard. Il a été réformé, en 1908, par la commission spéciale de Versailles à cause de sa surdité.  
  
Sa taille était 1,67m.
+
Il sortira de la guerre, vivant.  
  
POSITION DANS LA GUERRE:
+
La libération de son service militaire est noté le 1 Octobre 1926.
  
Il a été réformé, en 1908, par la commission spéciale de Versailles à cause de sa surdité.
+
== '''Source:''' [http://salledelecture.yvelines.fr/ark:/36937/s005c77a98f77708/5cb5d0dc50442 fiche matricule des archives départementales des Yvelines] ==
 
 
'''Source:''' [http://salledelecture.yvelines.fr/ark:/36937/s005c77a98f77708/5cb5d0dc50442 fiche matricule des archives départementales des Yvelines]  
 
 
[[Catégorie:Saint-Michel-sur-Orge: une biographie de ses poilus]]
 
[[Catégorie:Saint-Michel-sur-Orge: une biographie de ses poilus]]
 
[[Catégorie:Parcours de mobilisés]]
 
[[Catégorie:Parcours de mobilisés]]

Version actuelle datée du 26 mai 2019 à 08:56

PRÉSENTATION :

Debrosse Emile est né le 3 septembre 1817 à Saint Michel sur orge. Le poilu résidait à Saint Michel sur Orge avec ses parents qui se nomme Eugène Isidure et Bourgeron Marie Eugènie. Peu de temps avant la guerre, il résidait dans la ville de Corbeil, il avait pour profession instituteur c’est pour cela que son degré d’instruction est de 4 c’est à dire que il s’avais lire et écrire et en plus de çà il enseignait, il avait obtenu le certificat d'étude. Son numéro de matricule est le 3610, sa classe était 1900.

DESCRIPTION PHYSIQUE :

Physiquement le poilu a les cheveux et les sourcils châtains clairs, ses yeux étaient gris/vert avec un nez et une bouche moyenne. La forme de sa tête était ovale. Il avait une taille petite, il mesurait 1m67.

POSITION DANS LA GUERRE:

Le poilu Debrosse Emile est nommé soldat de 2 eme classe le 14 novembre 1901 il est ensuite envoyé dans la disponibilité le 20 septembre 1902, Il a reçu un certificat de bonne conduite « accordé » Puis dans l’armé active où il travaillera au Regiment de l’infanterie dans la réserve le 1er Novembre 1904. Il passera dans l’armée territoriale en Octobre 1914 puis dans la reverse de l’arme territoriale en Octobre 1920 soit 4 ans plus tard. Il a été réformé, en 1908, par la commission spéciale de Versailles à cause de sa surdité.

Il sortira de la guerre, vivant.

La libération de son service militaire est noté le 1 Octobre 1926.

Source: fiche matricule des archives départementales des Yvelines