LAMBERT Paul

De Le Wiki de la Grande Guerre
Révision datée du 1 juillet 2016 à 13:02 par Valeriegautier (discussion | contributions) (Page créée avec « '''Paul Lambert''' est un soldat et prisonnier de guerre conflanais. ===Etat civil=== Paul Auguste Lambert dit '''Paul Lambert''' est né à Conflans-Sainte-Honorine le 1... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Paul Lambert est un soldat et prisonnier de guerre conflanais.

Etat civil

Paul Auguste Lambert dit Paul Lambert est né à Conflans-Sainte-Honorine le 12 juin 1890, de Pierre Jules Lambert et de Marie Joséphine Leprince[1].
Son grand-père était Armand Leprince, maire de Conflans-Sainte-Honorine. Il est le cousin germain par alliance du soldat LACROIX Henri, mort pour la France.
Son frère cadet est le soldat LAMBERT Pierre.
Lors de son recrutement, il est domicilié chez ses parents à Conflans, 15, rue de Gaillon et exerce la profession de cultivateur.
Le 20 décembre 1913 à Jouy-le-Moutier (seine-et-Oise) il se marie avec Rosalie Louise Juliette dite Juliette Gérard.
Dans le recensement de 1911, Paul Lambert demeure toujours chez ses parents [2].
Le couple ont un fils, René désiré Pierre Lambert né le 15 janvier 1915 à Conflans-Sainte-Honorine durant la Grande Guerre.

Renseignements militaires

Classe : 1906
Matricule : 2422
Bureau de recrutement : Versailles[3]

Etats de service

Incorporé le 7 octobre 1907 au 6e Régiment du Génie et immatriculé sous le n°7219. Il devient caporal le 26 septembre 1906.
Il est mobilisé le 3 août 1914 au 3e Régiment du Génie.
Il écrit deux lettres à son ancien instituteur. Eugène Chabrot "D'Arras à Reims : Charleroi, la retraite, à la reprise de l'offensive" et une autre intitulée "Lettre annonçant sa captivité".
En effet, il a été fait prisonnier le 17 septembre 1914 au combat du Château de Brimont. [4]
Ses parents sont informés par le maire que le courrier est à adresser à leur fils "Monsieur Pierre Lambert sergent 2e Bataillon 6e Compagnie, Baraque 32.A, Gefangenenlager in Quedlinburg, Saxe, Allemagne".

Après la guerre

Distictions

Le 9 octobre 1934, il reçoit la Médaille Interalliée dite de la Victoire.

Il est fait chevalier du Mérite agricole.