La construction du monument aux morts d'ORGERUS : Différence entre versions

De Le Wiki de la Grande Guerre
Ligne 17 : Ligne 17 :
 
'''LA MEMOIRE'''
 
'''LA MEMOIRE'''
 
Des plaques commémoratives ont également été posées dans la chapelle de l’Eglise Saint Pierre es liens d’Orgerus.
 
Des plaques commémoratives ont également été posées dans la chapelle de l’Eglise Saint Pierre es liens d’Orgerus.
Un cadre avec les photos des soldats morts aux combats a été réalisé et  affiché en mairie, selon la délibération votée par le conseil municipal de l’époque (délibération ci-dessous). Le tableau est toujours dans le hall actuel de la mairie.
+
Un cadre avec les photos des soldats morts aux combats a été réalisé et  affiché en mairie, selon la délibération votée par le conseil municipal de l’époque. Le tableau est toujours dans le hall actuel de la mairie.
 
Comme dans toutes les écoles de France, une plaque « aux instituteurs » était dans l’ancienne école, devenue aujourd’hui « le club de l’amitié» situé dans l’actuelle grande rue.
 
Comme dans toutes les écoles de France, une plaque « aux instituteurs » était dans l’ancienne école, devenue aujourd’hui « le club de l’amitié» situé dans l’actuelle grande rue.
  
 
[[catégorie:Orgerus]]
 
[[catégorie:Orgerus]]

Version du 4 septembre 2018 à 20:13

LE MONUMENT AUX MORTS Avant d’être la Place du monument aux morts, entre les actuelles rue de la Vallée Jean Leloup en direction de Béhoust, et la rue du Moutier en direction de l’église, le lieu était appelé « le Carrefour de la Croix des Ormes ». Une souscription publique a été lancée pour le financement du monument aux morts. L’édifice a été réalisé par l’entreprise Hamon de Rosay, selon le plan établi en 1919. L’inauguration a eu lieu le 14 novembre 1920, en présence du maire M Albéric Legendre, et M Pichon, président du comité d’érection.


LE CIMETIERE DU MOUTIER En octobre 1918, le conseil municipal délibère pour qu’une concession perpétuelle soit accordée dans le cimetière communal d’Orgerus à chacun des militaires du village morts pour la France pendant la guerre de 1914-1918 ou qui viendraient à décéder des suites des blessures ou maladies contractées pendant la campagne. Au cimetière du Moutier, les inhumations ou plaques recensées, sont : Maurice Déat, plaque sur la sépulture de Gabrielle Lesage née Drouard Marcel Dumont (PEO HS 6 de septembre 2015) Aurélien Guinant (PEO HS 8 de mars 2016) Petit, plaque Rémy Royer (PEO HS 5 de mai 2015)

LA MEMOIRE Des plaques commémoratives ont également été posées dans la chapelle de l’Eglise Saint Pierre es liens d’Orgerus. Un cadre avec les photos des soldats morts aux combats a été réalisé et affiché en mairie, selon la délibération votée par le conseil municipal de l’époque. Le tableau est toujours dans le hall actuel de la mairie. Comme dans toutes les écoles de France, une plaque « aux instituteurs » était dans l’ancienne école, devenue aujourd’hui « le club de l’amitié» situé dans l’actuelle grande rue.