Le Carnet d'Eudes Eugène : Différence entre versions

De Le Wiki de la Grande Guerre
 
(4 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
==Description==
 
==Description==
Le carnet de marche d'Eugène est un petit carnet cousu de format 11,5 cm x 7 cm. Il est très délicat à cause de son usure due au temps et à l'utilisation dans les tranchées. Il contient 44 feuillets très fins à petits carreaux qui sont pour la plupart cornés ou déchirés.
+
Le carnet de marche d'Eugène est un petit carnet de cuir, cousu, de format 11,5 cm x 7 cm. Il est très fragile à cause de l'usure du temps et de son utilisation dans les tranchées. Il contient 44 feuillets très fins à petits carreaux qui sont pour la plupart cornés ou déchirés. Il est conservé dans un fonds familial privé, celui de la famille Berché, à Montfort-l'Amaury.
  
L'écriture s'y trouvant est petite et très serrée. Par chance elle est parfois à l'encre mais il existe de nombreux passages écrits au crayon à papier qui s'est partiellement effacé. Il fut donc souvent malaisé de déchiffrer ce carnet.
+
L'écriture y est petite et très serrée. Par chance elle est parfois à l'encre violette mais il existe de nombreux passages écrits au crayon à papier qui se sont partiellement effacés. Il fut donc souvent malaisé de déchiffrer ce carnet.
 
<gallery>
 
<gallery>
 
Fichier:Carnet fermé.jpg|Carnet d'Eugène fermé
 
Fichier:Carnet fermé.jpg|Carnet d'Eugène fermé
Ligne 9 : Ligne 9 :
  
 
==Appréhender le carnet==
 
==Appréhender le carnet==
Dans le cadre d'un concours<ref>9ème Concours du Jeune Historien des Yvelines 2015</ref>, j'ai été amenée à exploiter ce document de première main afin de constituer un mémoire sur la première guerre mondiale et les Yvelines<ref> ''De Montfort-l'Amaury au front : le parcours de deux poilus et leur retour'', mémoire lauréat du 9ème Concours du Jeune Historien des Yvelines 2015, Charleyne Marsocci, sous la direction de Christine Barnel et consultable aux Archives Départementales des Yvelines.</ref>.
+
Dans le cadre d'un concours scolaire<ref>9ème Concours du Jeune Historien des Yvelines 2015</ref>, j'ai été amenée à exploiter ce document de première main<ref> ''De Montfort-l'Amaury au front : le parcours de deux poilus et leur retour'', mémoire lauréat du 9ème Concours du Jeune Historien des Yvelines 2015, Charleyne Marsocci, sous la direction de Christine Barnel et consultable aux Archives Départementales des Yvelines.</ref>.
 
===Transcription===
 
===Transcription===
 
[[Fichier:Transcription 8 recto.JPG|100px|vignette|gauche|Un exemple de page transcrite: feuillet 8 recto]]
 
[[Fichier:Transcription 8 recto.JPG|100px|vignette|gauche|Un exemple de page transcrite: feuillet 8 recto]]
Ma mission première dans l'exploitation de ce document fut donc de transcrire l'intégralité de ce carnet de route, soit une épreuve plutôt fastidieuse du fait de l'écriture et de l'état du carnet. Loin de me décourager, je décidai d'agir méthodologiquement.
+
Ma mission première fut donc de transcrire l'intégralité de ce carnet de route, soit une épreuve plutôt fastidieuse du fait de l'écriture et de l'état du carnet. Loin de me décourager, je décidai d'agir méthodologiquement.
Pour commencer, je choisis de transcrire en faisant correspondre chaque page du carnet avec une page de retranscription dans le but de me repérer plus aisément. Je notai les recto par le numéro du feuillet et le verso par le numéro du feuillet plus la lettre "v" (par exemple: pour le feuillet 1, le recto était noté 1 et le verso 1v). Ensuite je mis en place un code couleur afin de faire ressortir les informations suivantes:
+
 
 +
Pour commencer, je choisis de transcrire page après page, en faisant correspondre chaque page du carnet avec une fiche de retranscription dans le but de me repérer plus aisément. Je notai les recto par le numéro du feuillet et le verso par le numéro du feuillet plus la lettre "v" (par exemple: pour le feuillet 1, la fiche de transcription était notée 1 pour le recto et 1v pour le verso). Ensuite, je mis en place un code couleur afin de faire ressortir les informations suivantes :
 
* les lieux (villes et bâtiments)
 
* les lieux (villes et bâtiments)
 
* les jours
 
* les jours
Ligne 19 : Ligne 20 :
 
* les périodes dans les tranchées
 
* les périodes dans les tranchées
  
J'eus cependant une première surprise: je pensais détenir le carnet de [[BERCHE Louis|Louis Berché]]. Il m'apparut très vite que je détenais le carnet d'un dénommé "[[EUDES Eugène Alphonse|Eudes Eugènes]]". Grâce au [http://archives.yvelines.fr/article.php?larub=27&titre=registres-d-incorporation-militaire site des archives], j'eus accès à sa fiche matricule qui nous renseigna un peu sur cet homme. Ce n'est que plus tard que nous comprimes qui il était grâce à la famille Berché qui nous fit parvenir des données généalogiques: Eugène Eudes était en fait le beau-père de Louis Berché.
+
J'eus cependant une première surprise car je pensais détenir le carnet de [[BERCHE Louis|Louis Berché]]. Il m'apparut très vite que je détenais le carnet d'un dénommé "[[EUDES Eugène Alphonse|Eudes Eugène]]". Grâce au [http://archives.yvelines.fr/article.php?larub=27&titre=registres-d-incorporation-militaire site des archives], j'eus accès à sa [[Fiche Matricule|fiche matricule]]<ref>Pour la consulter cliquez [http://wiki1418.yvelines.fr/index.php?title=Fichier:Matricule_Eudes.jpg ici]</ref>. Ce n'est que plus tard que nous comprîmes qui il était grâce à la famille Berché qui nous fit parvenir des données généalogiques: Eugène Eudes était en fait le beau-père de Louis Berché.
  
Ma deuxième surprise fut que je me trouvais en présence d'un carnet de route alors que je m'attendais au contenu d'un journal, c'est-à-dire quelque chose de personnel, avec des sentiments. Ce ne fus pas le cas. Eugène n'exprime que des faits tels que des départs d'une ville pour une autre.
+
Ma deuxième surprise fut que je me trouvais en présence d'un carnet de route alors que je m'attendais à trouver un journal intime du type de celui de Louis Barthas<ref>''Les carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier 1914-1918'', Rémy Cazals, 1978</ref>. Ce ne fut pas le cas. Eugène n'exprime aucun sentiment, aucune émotion concernant ce qu'il vit ; il ne note que des faits tels les départs d'une ville pour une autre, ou des listes.
  
 
===Synthétiser les idées===
 
===Synthétiser les idées===
Après avoir transcrit la totalité du carnet, je lus ma transcription afin d'en dégager les idées importantes, qui nous permettraient de mieux comprendre la Grande Guerre. Voici les thèmes que j'ai jugé intéressant:
+
Après avoir transcrit la totalité du carnet, je lus ma transcription afin d'en dégager les idées importantes, celles qui nous permettraient de mieux comprendre la Grande Guerre. Voici les thèmes jugés intéressants :
 
# L'équipement (constitué de vêtements, d'outils et d'armes offensives et défensives)
 
# L'équipement (constitué de vêtements, d'outils et d'armes offensives et défensives)
 
# Les hommes (en étudiant leur grades, postes et nationalités)
 
# Les hommes (en étudiant leur grades, postes et nationalités)
 
# Le repos (lieux de repos et permissions)
 
# Le repos (lieux de repos et permissions)
 
# Les déplacements des troupes (cartographiés grâce aux précisions d'Eugène)
 
# Les déplacements des troupes (cartographiés grâce aux précisions d'Eugène)
Toutes ces informations m'ont permis de rédiger une biographie d'Eugène (avec des informations complémentaires bien entendu).
+
Toutes ces informations associées à d'autres m'ont permis de rédiger une biographie d'Eugène.
  
 
==Voir aussi==
 
==Voir aussi==

Version actuelle datée du 11 novembre 2015 à 23:53

Description

Le carnet de marche d'Eugène est un petit carnet de cuir, cousu, de format 11,5 cm x 7 cm. Il est très fragile à cause de l'usure du temps et de son utilisation dans les tranchées. Il contient 44 feuillets très fins à petits carreaux qui sont pour la plupart cornés ou déchirés. Il est conservé dans un fonds familial privé, celui de la famille Berché, à Montfort-l'Amaury.

L'écriture y est petite et très serrée. Par chance elle est parfois à l'encre violette mais il existe de nombreux passages écrits au crayon à papier qui se sont partiellement effacés. Il fut donc souvent malaisé de déchiffrer ce carnet.

Appréhender le carnet

Dans le cadre d'un concours scolaire[1], j'ai été amenée à exploiter ce document de première main[2].

Transcription

Un exemple de page transcrite: feuillet 8 recto

Ma mission première fut donc de transcrire l'intégralité de ce carnet de route, soit une épreuve plutôt fastidieuse du fait de l'écriture et de l'état du carnet. Loin de me décourager, je décidai d'agir méthodologiquement.

Pour commencer, je choisis de transcrire page après page, en faisant correspondre chaque page du carnet avec une fiche de retranscription dans le but de me repérer plus aisément. Je notai les recto par le numéro du feuillet et le verso par le numéro du feuillet plus la lettre "v" (par exemple: pour le feuillet 1, la fiche de transcription était notée 1 pour le recto et 1v pour le verso). Ensuite, je mis en place un code couleur afin de faire ressortir les informations suivantes :

  • les lieux (villes et bâtiments)
  • les jours
  • les périodes de permissions
  • les périodes dans les tranchées

J'eus cependant une première surprise car je pensais détenir le carnet de Louis Berché. Il m'apparut très vite que je détenais le carnet d'un dénommé "Eudes Eugène". Grâce au site des archives, j'eus accès à sa fiche matricule[3]. Ce n'est que plus tard que nous comprîmes qui il était grâce à la famille Berché qui nous fit parvenir des données généalogiques: Eugène Eudes était en fait le beau-père de Louis Berché.

Ma deuxième surprise fut que je me trouvais en présence d'un carnet de route alors que je m'attendais à trouver un journal intime du type de celui de Louis Barthas[4]. Ce ne fut pas le cas. Eugène n'exprime aucun sentiment, aucune émotion concernant ce qu'il vit ; il ne note que des faits tels les départs d'une ville pour une autre, ou des listes.

Synthétiser les idées

Après avoir transcrit la totalité du carnet, je lus ma transcription afin d'en dégager les idées importantes, celles qui nous permettraient de mieux comprendre la Grande Guerre. Voici les thèmes jugés intéressants :

  1. L'équipement (constitué de vêtements, d'outils et d'armes offensives et défensives)
  2. Les hommes (en étudiant leur grades, postes et nationalités)
  3. Le repos (lieux de repos et permissions)
  4. Les déplacements des troupes (cartographiés grâce aux précisions d'Eugène)

Toutes ces informations associées à d'autres m'ont permis de rédiger une biographie d'Eugène.

Voir aussi

  • La biographie d'Eudes Eugène
  • De Montfort-l'Amaury au front : le parcours de deux poilus et leur retour, mémoire lauréat du 9ème Concours du Jeune Historien des Yvelines 2015, Charleyne Marsocci, sous la direction de Christine Barnel et consultable aux Archives Départementales des Yvelines.

Notes et références

  1. 9ème Concours du Jeune Historien des Yvelines 2015
  2. De Montfort-l'Amaury au front : le parcours de deux poilus et leur retour, mémoire lauréat du 9ème Concours du Jeune Historien des Yvelines 2015, Charleyne Marsocci, sous la direction de Christine Barnel et consultable aux Archives Départementales des Yvelines.
  3. Pour la consulter cliquez ici
  4. Les carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier 1914-1918, Rémy Cazals, 1978

Charleyne Marsocci (discussion)