Les poilus du monument aux morts de Montigny-le-Bretonneux : Différence entre versions

De Le Wiki de la Grande Guerre
(+cat)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{Ebauche}}
 
{{Ebauche}}
Le monument aux morts de la ville de Montigny le Bretonneux comporte 34 noms : cette grande ville était un tout petit village au moment de la guerre de 14 18...
+
Le monument aux morts de la ville de Montigny le Bretonneux comporte 34 noms, ceux de 26 soldats de la "grande guerre" et de 8 soldats de la deuxième guerre mondiale.
 +
Dans cet article, nous allons nous intéresser et rendre hommage à ceux que la première guerre mondiale a privé de leur futur...
 +
 
 +
Montigny le Bretonneux  était un petit village au moment de la guerre de 14 18...
 +
 
 +
Au recensement de 1911, 275 personnes y vivaient.
 +
 
 +
La lecture de la monographie de l'instituteur, rédigée en 1899, nous décrit et nous raconte très précisément ce village, lequel était,comme beaucoup d'autres,  essentiellement tourné vers l'agriculture.
 +
Il y est fait mention de la ferme de Monsieur Gilbert,dans laquelle était employés, d'après le recensement de 1911, 5 des soldats inscrits sur le monument :
 +
Jean-Baptiste LEBRETON et Jean SAVOUREAU, ouvriers agricoles, Louis BALCOP, journalier, un des deux "poilus" enterrés au cimetière de Montigny, auquel un hommage a été rendu par la commune le 11 novembre 2016, Maurice FERCHAL, (14 ans en 1911), vivant chez ses parents tous deux employés à la ferme, son père, comme charretier et sa mère comme journalière... et enfin Jean ROUAUD, bouvier.
 +
 
 +
Afin de mieux connaître leur cadre de vie, voici quelques extraits de cette monographie :
 +
 
 +
"... l'antique ferme du Manet de laquelle émerge la haute cheminée de la distillerie à alcool de M. GILBERT, agriculteur"...
 +
"... Monsieur GILBERT, fermier du Manet, exploitant 288 hectares de terre..."
 +
"... une distillerie à alcool est adjointe à la ferme du MANET et 14 chevaux de labour ainsi que 70 boeufs à l'engrais, ou pour la culture, sont employés dans cette exploitation agricole, une des mieux tenues et des plus prospères du département... la majeure partie des habitants valides de ce pays sont occupés aux travaux dans cette ferme..."
 +
"... La distillerie à alcool de betteraves établie à la ferme de M. GILBERT, au MANET, est la principale industrie du pays, elle occupe 10 ouvriers du mois d'octobre au mois de février..."
 +
 
 +
A SUIVRE...
  
 
[[Catégorie:Montigny-le-Bretonneux]]
 
[[Catégorie:Montigny-le-Bretonneux]]
 
[[Catégorie:Monuments aux morts]]
 
[[Catégorie:Monuments aux morts]]

Version du 29 janvier 2017 à 14:00

Information bleu.png Ceci est une ébauche. Merci de nous aider à la compléter.


Le monument aux morts de la ville de Montigny le Bretonneux comporte 34 noms, ceux de 26 soldats de la "grande guerre" et de 8 soldats de la deuxième guerre mondiale. Dans cet article, nous allons nous intéresser et rendre hommage à ceux que la première guerre mondiale a privé de leur futur...

Montigny le Bretonneux était un petit village au moment de la guerre de 14 18...

Au recensement de 1911, 275 personnes y vivaient.

La lecture de la monographie de l'instituteur, rédigée en 1899, nous décrit et nous raconte très précisément ce village, lequel était,comme beaucoup d'autres, essentiellement tourné vers l'agriculture. Il y est fait mention de la ferme de Monsieur Gilbert,dans laquelle était employés, d'après le recensement de 1911, 5 des soldats inscrits sur le monument : Jean-Baptiste LEBRETON et Jean SAVOUREAU, ouvriers agricoles, Louis BALCOP, journalier, un des deux "poilus" enterrés au cimetière de Montigny, auquel un hommage a été rendu par la commune le 11 novembre 2016, Maurice FERCHAL, (14 ans en 1911), vivant chez ses parents tous deux employés à la ferme, son père, comme charretier et sa mère comme journalière... et enfin Jean ROUAUD, bouvier.

Afin de mieux connaître leur cadre de vie, voici quelques extraits de cette monographie :

"... l'antique ferme du Manet de laquelle émerge la haute cheminée de la distillerie à alcool de M. GILBERT, agriculteur"... "... Monsieur GILBERT, fermier du Manet, exploitant 288 hectares de terre..." "... une distillerie à alcool est adjointe à la ferme du MANET et 14 chevaux de labour ainsi que 70 boeufs à l'engrais, ou pour la culture, sont employés dans cette exploitation agricole, une des mieux tenues et des plus prospères du département... la majeure partie des habitants valides de ce pays sont occupés aux travaux dans cette ferme..." "... La distillerie à alcool de betteraves établie à la ferme de M. GILBERT, au MANET, est la principale industrie du pays, elle occupe 10 ouvriers du mois d'octobre au mois de février..."

A SUIVRE...