Pendant ce temps, au conseil municipal d'Orgerus : Différence entre versions

De Le Wiki de la Grande Guerre
(Page créée avec « En 1916, le conseil municipal d’Orgerus vote une nouvelle subvention de 100 F pour l’entretien de l’hôpital auxiliaire militaire n°17 de Montfort l’Amaury. Le 24... »)
 
(Aucune différence)

Version actuelle datée du 20 mars 2018 à 21:21

En 1916, le conseil municipal d’Orgerus vote une nouvelle subvention de 100 F pour l’entretien de l’hôpital auxiliaire militaire n°17 de Montfort l’Amaury. Le 24 mars 1918, le conseil municipal se réunit et délibère sur la répartition du contingent de paille : « la commission dresse la répartition du contingent de paille récolte 1917 imposé à la commune d’Orgerus. Elle constate que ce contingent de 3 763 quintaux est beaucoup trop élevé en raison surtout du rendement très mauvais de la récolte de 1917 et aussi de l’augmentation du cheptel. Elle demande en conséquence que la commune d’Orgerus soit imposée pour un contingent global de 600 quintaux correspondant à la quantité réelle pouvant être livrée par les producteurs. » Séance extraordinaire du 9 mai 1918 : « M le maire donne lecture au conseil de la circulaire de M le Préfet de Seine et Oise relative au logement et à l’installation des réfugiés ou rapatriés. Il expose qu’il y a lieu de désigner deux répartiteurs chargés d’établir la liste des immeubles et locaux vacants susceptibles d’être réquisitionnés. »  Séance d’Octobre 1918 : « Considérant que la ration d’avoine pour les chevaux de culture, fixée par le ministre du ravitaillement à2kg500 par jour est absolument insuffisante et nullement en rapport avec le travail qu’ils doivent fournir et qui devient d’autant plus intensif que leur nombre diminue par suite de réquisitions. Que dans la commune, le terrain trop morcelé, ne permet pas l’emploi du tracteur dans les exploitations agricoles. Emet le vœu que la ration des chevaux de culture soit portée à 5kgs par jour. »


Le conseil municipal depuis 1888 avait voté tout un programme de travaux. La première étape a été de détruire les Halles, racheter les maisons situées sur la place pour les détruire, pour en faire une Place Publique terminée en 1910. Une des maisons était les « ateliers communaux » de l’époque, qui servait de rangement pour le service funéraire et d’incendie. Un nouveau bâtiment a été construit à la même époque, à l’emplacement du centre de loisirs actuel. Le programme devait sans doute se terminer par la destruction/ reconstruction d’une nouvelle mairie et d’une école de garçons. Les plans de ce nouvel ensemble datent de 1912. En 1914, à la déclaration de la guerre, le conseil municipal ajourne le projet. A la fin de la guerre, le conseil le relance. La mairie, telle que nous la connaissons de nos jours date de 1928. L’école de garçons, construite à la même époque est la bibliothèque actuelle.

lien site association histoire de livres d'Orgerus