RICOU François Marie : Différence entre versions

De Le Wiki de la Grande Guerre
(État civil)
(Parcours Militaire)
Ligne 10 : Ligne 10 :
 
==Parcours Militaire==
 
==Parcours Militaire==
  
Son degré d'instruction était de 2 .  Il fut incorporé à l'armée à partir du 9 octobre 1913.Il fit partie du 10ème régiment d'infanterie, puis du 227ème régiment d’infanterie. Son registre matricule était 5287.Sa classe de mobilisation  était 1912.Il a participé à la campagne contre l’Allemagne du 2 août 1914 au 16 décembre 1918 au cours de laquelle il se fit de nombreuses blessures .Il fut blessé  le 22 août  1914 à Pierrepont en Meurthe et Moselle à cause d'une balle dans le côté gauche puis blessé le 11 novembre 1914 à  Brischotte à cause d'une balle dans le bras gauche. .Blessé le 22 janvier  à Bagatelle, en raison d'une balle dans la main gauche, il reçut aussi des éclats d’obus au genou et à la main gauche le 7 octobre à Morval dans le Pas de Calais. Il reçut une étoile de bronze et une croix de guerre pour être allé chercher un blessé de l’autre régiment. Il a survécu à la grande guerre. Il mourut en 1919.
+
Son degré d'instruction était de 2 .  Il fut incorporé à l'armée à partir du 9 octobre 1913.Il fit partie du 10ème régiment d'infanterie, puis du 227ème régiment d’infanterie. Son registre matricule était 5287.Sa classe de mobilisation  était 1912.Il a participé à la campagne contre l’Allemagne du 2 août 1914 au 16 décembre 1918 au cours de laquelle il se fit de nombreuses blessures .Il fut blessé  le 22 août  1914 à Pierrepont en Meurthe et Moselle à cause d'une balle dans le côté gauche puis blessé le 11 novembre 1914 à  Brischotte à cause d'une balle dans le bras gauche. .Blessé le 22 janvier  à Bagatelle, en raison d'une balle dans la main gauche, il reçut aussi des éclats d’obus au genou et à la main gauche le 7 octobre à Morval dans le Pas de Calais. Il reçut une étoile de bronze et une croix de guerre pour être allé chercher un blessé de l’autre régiment. Il a survécu à la grande guerre. Il mourut en 1919.
  
 
[[catégorie:personnages]]
 
[[catégorie:personnages]]

Version du 13 juin 2016 à 13:04

État civil

François  Marie  Ricou est né à Plouegat Moysan, dans le canton de Plouigneau, dans le département du Finistère. Fils de Tanguy et Marie Ricou, il demeurait à Morainvilliers dans le canton de Poissy, dans le département de Seine et Oise au même endroit que ses parents . Avant la guerre, il était journalier. Il n'était pas marié

Description

François Marie Ricou avait des cheveux noirs avec une touffe blanche, des yeux  châtains, un front fuyant, un nez moyen, un visage large, une petite bouche, un menton fuyant. Il mesurait 1 mètre 73.

Parcours Militaire

Son degré d'instruction était de 2 .  Il fut incorporé à l'armée à partir du 9 octobre 1913.Il fit partie du 10ème régiment d'infanterie, puis du 227ème régiment d’infanterie. Son registre matricule était 5287.Sa classe de mobilisation  était 1912.Il a participé à la campagne contre l’Allemagne du 2 août 1914 au 16 décembre 1918 au cours de laquelle il se fit de nombreuses blessures .Il fut blessé  le 22 août  1914 à Pierrepont en Meurthe et Moselle à cause d'une balle dans le côté gauche puis blessé le 11 novembre 1914 à  Brischotte à cause d'une balle dans le bras gauche. .Blessé le 22 janvier  à Bagatelle, en raison d'une balle dans la main gauche, il reçut aussi des éclats d’obus au genou et à la main gauche le 7 octobre à Morval dans le Pas de Calais. Il reçut une étoile de bronze et une croix de guerre pour être allé chercher un blessé de l’autre régiment. Il a survécu à la grande guerre. Il mourut en 1919.