ROYER, Rémi (Orgerussien) : Différence entre versions

De Le Wiki de la Grande Guerre
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
Par jugement du 5 mars 1918, transcrit le 20 mars 1918 sous le numéro 4 :
 
Par jugement du 5 mars 1918, transcrit le 20 mars 1918 sous le numéro 4 :
 
''"Le Tribunal Civil de Rambouillet a déclaré constant le décès de Rémi Royer, mort pour la France, le 28 avril 1915 à Ablain, Pas de Calais.
 
''"Le Tribunal Civil de Rambouillet a déclaré constant le décès de Rémi Royer, mort pour la France, le 28 avril 1915 à Ablain, Pas de Calais.
Transcription du jugement déclarant constat du décès de Rémi ROYER :
+
''Transcription du jugement déclarant constat du décès de Rémi ROYER :
Le Tribunal de Rambouillet en son audience publique du 5 mars 1918, rendu le jugement dont suit la teneur : Le 29 avril 1915, M Sarrouilhe a constaté d’après les indications portées sur la plaque d’identité et autres effets dont il était détenteur le décès de ROYER Rémi, soldat au 17ème bataillon de chasseurs, né le 19 septembre 1892 à Tacoignières, de Ernest Royer et de Albertine Nez, demeurant à Orgerus, tué à l’ennemi le 28 avril 1915 à Ablain, mort pour la France."
+
''Le Tribunal de Rambouillet en son audience publique du 5 mars 1918, rendu le jugement dont suit la teneur : Le 29 avril 1915, M Sarrouilhe a constaté d’après les indications portées sur la plaque d’identité et autres effets dont il était détenteur le décès de ROYER Rémi, soldat au 17ème bataillon de chasseurs, né le 19 septembre 1892 à Tacoignières, de Ernest Royer et de Albertine Nez, demeurant à Orgerus, tué à l’ennemi le 28 avril 1915 à Ablain, mort pour la France."
 
''
 
''
  

Version du 9 septembre 2015 à 16:20

Par jugement du 5 mars 1918, transcrit le 20 mars 1918 sous le numéro 4 : "Le Tribunal Civil de Rambouillet a déclaré constant le décès de Rémi Royer, mort pour la France, le 28 avril 1915 à Ablain, Pas de Calais. Transcription du jugement déclarant constat du décès de Rémi ROYER : Le Tribunal de Rambouillet en son audience publique du 5 mars 1918, rendu le jugement dont suit la teneur : Le 29 avril 1915, M Sarrouilhe a constaté d’après les indications portées sur la plaque d’identité et autres effets dont il était détenteur le décès de ROYER Rémi, soldat au 17ème bataillon de chasseurs, né le 19 septembre 1892 à Tacoignières, de Ernest Royer et de Albertine Nez, demeurant à Orgerus, tué à l’ennemi le 28 avril 1915 à Ablain, mort pour la France."

Une sépulture avec le nom de Rémi Royer est implantée au cimetière du Moutier. Une plaque commémorative à son nom, est également à la nécropole de Notre Dame de Lorette Pas de Calais (carré 64 - rang 6 - tombe 12916).



Incorporé le 9 octobre 1913, il arrive au corps du 17ème bataillon comme chasseur à pied le 10 octobre 1913 pour son service militaire. Il décède à Ablain dans le Pas de Calais le 28 avril 1915.




Rémi a perdu son père à l’âge d’un an. Sa mère, Albertine Nez s’est remariée avec Isidore Constant Thouroude le 2 mars 1895 à Orgerus. Constant est également veuf, et père de deux garçons : Fernand et Edouard. Sur le recensement de 1906, Rémi habite avec la famille Tourneville dans le centre, où il est domestique. Il a alors 14 ans. En 1911, il est ouvrier agricole chez « Thouroude ». A cette époque, Constant Thouroude est charpentier chez les établissements Robert, il est sans doute ouvrier agricole chez Fernand, agriculteur au centre d’Orgerus. En 1913, à l’âge de 21 ans, il part faire son service militaire, la guerre est déclarée, il est tué en 1915 à 22 ans.