LAMBERT Louis : Différence entre versions

De Le Wiki de la Grande Guerre
(Page créée avec « Louis Lambert est un soldat conflanais "mort pour la France" dans la Somme en 1916. <br> ===Etat civil=== Louis Modeste Lambert est né le 12 juin 1888 à Conflans-Sainte-... »)
 
(Etats de service)
Ligne 16 : Ligne 16 :
 
Le 3 août 1914, il est mobilisé et rejoint le Fort de Charenton à Maisons-Alfort en Val-de-Marne pour être incorporé au 28e régiment d'infanterie. <ref>[http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6327131j/f1.image.r=.langFR Histoire du 3e RAC]</ref> <br>
 
Le 3 août 1914, il est mobilisé et rejoint le Fort de Charenton à Maisons-Alfort en Val-de-Marne pour être incorporé au 28e régiment d'infanterie. <ref>[http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6327131j/f1.image.r=.langFR Histoire du 3e RAC]</ref> <br>
  
Le 10 février 1916, il est nommé sergent.<br>
+
Il est nommé sergent.<br>
  
 
Le 21 février 1916, il participe à la terrible bataille et subit l'attaque aux gaz sur le secteur Méharicourt/Maucourt/Fouquescourt.
 
Le 21 février 1916, il participe à la terrible bataille et subit l'attaque aux gaz sur le secteur Méharicourt/Maucourt/Fouquescourt.

Version du 9 mars 2018 à 15:44

Louis Lambert est un soldat conflanais "mort pour la France" dans la Somme en 1916.

Etat civil

Louis Modeste Lambert est né le 12 juin 1888 à Conflans-Sainte-Honorine, de Louis Prudent, cultivateur au hameau de Chennevières et Aimée Modestine dite Madeleine Deschamps, nourrice.
Il est décédé le 22 février 1916 dans l'ambulance 3/3 à Hangest, dans la Somme en Picardie, à l’âge de 28 ans.
Lors de son recrutement, il est employé de commerce et est domicilié chez ses parents à Conflans, 49, rue de Chennevières. Le 3 février 1912 à Conflans-Sainte-Honorine durant la Grande Guerre, devenu manutentionnaire, il se marie avec Fernande Marguerite Blesteau, teinturière.
Il est le frère d'Henri et Léon Lambert, tués à l'ennemi. Il est le cousin issu de germain des soldats Pierre et Paul Lambert et Henri Lacroix.

Renseignements militaires

Classe : 1908
Matricule : 2495
Bureau de recrutement : Versailles[1]
Il est incorporé au 41e régiment d'infanterie.

Etats de service

Le 3 août 1914, il est mobilisé et rejoint le Fort de Charenton à Maisons-Alfort en Val-de-Marne pour être incorporé au 28e régiment d'infanterie. [2]

Il est nommé sergent.

Le 21 février 1916, il participe à la terrible bataille et subit l'attaque aux gaz sur le secteur Méharicourt/Maucourt/Fouquescourt. Il meurt le 22 février [3]
Le corps de Louis Lambert .
Son nom est honoré au monument aux morts de Conflans.
Son nom figure sur le Livre d'or de Conflans-Sainte-Honorine [4] et sur le Monument aux morts de Conflans-Sainte-Honorine.

Notes et références

Archives municipales de Conflans
Livre d'Or d'une école primaire, Pages vécues de la Grande Guerre, Eugène CHABROT, 1922. <references>

  1. [http:/ark:/36937/s0053d2974a7091b/53d2974e32cba Fiche matriculaire de Louis Modeste Lambert, Archives départementales]
  2. Histoire du 3e RAC
  3. Liste des pertes du 28e RI du 21 février 1916
  4. Livre d'or de Conflans-Sainte-Honorine