Le Duigou Joseph Marie : Différence entre versions

De Le Wiki De la Grande Guerre
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
==N° matricule : 1030==
 
==N° matricule : 1030==
 
Recrutement : Mamers <br/>
 
Recrutement : Mamers <br/>
Classe : 1904<br/>
+
==Classe : 1904==
Grade : 2e classe<br/>
+
 
Corps : 91 RI<br/>
+
==Etat civil==
 
Né le 20.11.1884 à Priziac (Morbihan)<br/>
 
Né le 20.11.1884 à Priziac (Morbihan)<br/>
Mort pour la France le 31.7.1918 à l’hôpital complémentaire 47 à Agnan (Oise)<br/>
+
Résidant à Vivoin, canton de Beaumont sur Sarthe (72) et à Triel-sur-Seine en 1912.<br/>
 +
Profession : Aide de culture.<br/>
 +
Fils de + Jacques et + Le Mendec Marie Anne, domiciliés à Vivoin (Sarthe).<br/>
 +
 
 +
==Signalement==
 +
Cheveux et sourcils châtains <br/>
 +
Yeux gris <br/>
 +
Nez moyen <br/>
 +
Bouche moyenne <br/>
 +
Menton rond <br/>
 +
Visage ovale <br/>
 +
Taille : 1m 58 <br/>
 +
 
 +
Degré d’instruction : 0 <br/>
 +
 
 +
==Détail des services et des mutations diverses==
 +
Incorporé au 115e régiment d’infanterie, à compter du 9 octobre 1905. Arrivé au corps et soldat de 2e classe le dit jour. <br/>
 +
Passé en disponibilité de l’armée active le 28 septembre 1907.<br/>
 +
Rappelé à l’activité par suite de la Mobilisation générale du 2 août 1914 au 115e régiment d’infanterie. Arrivé au corps le 4 août 1914.<br/>
 +
Parti aux armées le 9 août 1914.<br/>
 +
Passé au 91e régiment d’infanterie le 10 décembre 1917.<br/>
 +
Dissol. Du 315e régiment d’infanterie. Blessé et évacué le 21 juillet 1918 : plaie du bras gauche, fracture du tibia et plaie du pied droit.<br/>
 +
 
 +
Décédé des suites des blessures de guerre le 31 juillet 1918 à l’hôpital du Corps d’Armée 47 à Agnan (Oise)<br/>
 +
Précédemment inhumé au cimetière militaire d’Agnan, tombe 523, a été transféré au cimetière mre de Senlis (Oise) le 14 octobre 1921, par les soins du service de l’Etat civil, secteur Senlis. N° de la tombe 21 carré.<br/>
 +
 
 +
Citations :<br/>
 +
Le 4 mai 1916, pendant un violent bombardement, au cours duquel un caporal et un homme avaient été ensevelis sous un abri,<br/>
 +
a fait partie d’un groupe de volontaires qui se sont portés à leur secours et les ont dégagés, près de quatre heures d’efforts acharnés,<br/>
 +
avait déjà fait preuve de courage et de sang-froid aux tranchées. »<br/>
 +
Le 15 mai 1917 :  Excellent et brave soldat, toujours volontaire pour les missions périlleuses, s’est particulièrement distingué le 21 avril 1917,<br/>
 +
lors de la capture de deux officiers aviateurs allemands et le 2 mai suivant, à l’attaque d’un petit poste .<br/>
 +
 
 +
Décoration : Croix de guerre avec deux étoiles de bronze.<br/>
 +
 
 +
==Campagnes==
 +
Campagne contre l’Allemagne : du 4 août 1914 au 31 juillet 1918.<br/>
 +
Dont :<br/>
 +
A l’intérieur : du 4.8.14 au 8.8.14.<br/>
 +
Aux armées : du 9.8.14 au 21.7.18.<br/>
 +
Hôpital : du 22.7.18 au 31.7.18.<br/>
  
 
==Sources==
 
==Sources==
 
Site "Mémoire des Hommes" _ Fiche de Joseph Marie Le Duigou<br/>
 
Site "Mémoire des Hommes" _ Fiche de Joseph Marie Le Duigou<br/>
 
AN _ Le Livre d'or de Triel-sur-Seine<br/>
 
AN _ Le Livre d'or de Triel-sur-Seine<br/>
 +
Archives de la Sarthe : Fiche matricule de Joseph Marie Le Duigou (1R1150)<br/>
  
 
[[Catégorie:Triel-sur-Seine]]
 
[[Catégorie:Triel-sur-Seine]]

Version du 5 juillet 2017 à 18:20


N° matricule : 1030

Recrutement : Mamers

Classe : 1904

Etat civil

Né le 20.11.1884 à Priziac (Morbihan)
Résidant à Vivoin, canton de Beaumont sur Sarthe (72) et à Triel-sur-Seine en 1912.
Profession : Aide de culture.
Fils de + Jacques et + Le Mendec Marie Anne, domiciliés à Vivoin (Sarthe).

Signalement

Cheveux et sourcils châtains
Yeux gris
Nez moyen
Bouche moyenne
Menton rond
Visage ovale
Taille : 1m 58

Degré d’instruction : 0

Détail des services et des mutations diverses

Incorporé au 115e régiment d’infanterie, à compter du 9 octobre 1905. Arrivé au corps et soldat de 2e classe le dit jour.
Passé en disponibilité de l’armée active le 28 septembre 1907.
Rappelé à l’activité par suite de la Mobilisation générale du 2 août 1914 au 115e régiment d’infanterie. Arrivé au corps le 4 août 1914.
Parti aux armées le 9 août 1914.
Passé au 91e régiment d’infanterie le 10 décembre 1917.
Dissol. Du 315e régiment d’infanterie. Blessé et évacué le 21 juillet 1918 : plaie du bras gauche, fracture du tibia et plaie du pied droit.

Décédé des suites des blessures de guerre le 31 juillet 1918 à l’hôpital du Corps d’Armée 47 à Agnan (Oise)
Précédemment inhumé au cimetière militaire d’Agnan, tombe 523, a été transféré au cimetière mre de Senlis (Oise) le 14 octobre 1921, par les soins du service de l’Etat civil, secteur Senlis. N° de la tombe 21 carré.

Citations :

Le 4 mai 1916, pendant un violent bombardement, au cours duquel un caporal et un homme avaient été ensevelis sous un abri,
a fait partie d’un groupe de volontaires qui se sont portés à leur secours et les ont dégagés, près de quatre heures d’efforts acharnés,
avait déjà fait preuve de courage et de sang-froid aux tranchées. »
Le 15 mai 1917 : Excellent et brave soldat, toujours volontaire pour les missions périlleuses, s’est particulièrement distingué le 21 avril 1917,
lors de la capture de deux officiers aviateurs allemands et le 2 mai suivant, à l’attaque d’un petit poste .

Décoration : Croix de guerre avec deux étoiles de bronze.

Campagnes

Campagne contre l’Allemagne : du 4 août 1914 au 31 juillet 1918.
Dont :
A l’intérieur : du 4.8.14 au 8.8.14.
Aux armées : du 9.8.14 au 21.7.18.
Hôpital : du 22.7.18 au 31.7.18.

Sources

Site "Mémoire des Hommes" _ Fiche de Joseph Marie Le Duigou
AN _ Le Livre d'or de Triel-sur-Seine
Archives de la Sarthe : Fiche matricule de Joseph Marie Le Duigou (1R1150)