MOULARD Eusèbe

De Le Wiki de la Grande Guerre
Révision datée du 23 juin 2016 à 21:50 par Valeriegautier (discussion | contributions) (Distinctions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Information bleu.png Ceci est une ébauche. Merci de nous aider à la compléter.



Eusèbe MOULARD est un prêtre et soldat conflanais.

Etat civil

Né le 21 avril 1881 à Neuilly-sur-Seine (canton de Neuilly, département de la Seine), Eugène Eusèbe MOULARD dit Eusèbe MOULARD réside à Versailles lors de son recrutement car il est séminariste. Il est le fils de Victor Alexis et de son épouse Aimée Julie MONTRE, domiciliés à Conflans-Sainte-Honorine.
Bien que déclaré apte pour le service armé, il est toutefois dispensé selon les articles 21 et 23 car fils unique de veuve et élève ecclésiastique.

Renseignements militaires

Classe : 1901

Matricule : 3022

Bureau de recrutement : Versailles[1]

Etats de service

Âgé de 21 ans, il est incorporé au 132e Régiment d'Infanterie le 14 novembre 1902 et immatriculé ledit jour sous le n°5812 et soldat de 2e classe. Il est envoyé dans la disponibilité le 22 septembre 1903 avec un certificat de bonne conduite "accordé". Toutefois, il renonce le 5 novembre 1906 au bénéfice de la dispense article 23 qu'il avait obtenue comme élève ecclésiastique mais il reste dispensé selon l'article 21.
Il est rappelé à l'activité par suite de mobilisation générale le 1er août 1914 et arrive le 3 août à la section coloniale d'infirmiers.

Distinctions

Il obtient sa première citation (n°51) le 6 août 1916 dans la division du service de santé : "N'a cessé depuis le début de la guerre de faire preuve des plus belles qualités de dévouement, de courage et d'endurance et en particulier dans les combats du 1er au 5 juillet 1916."
Il est de nouveau cité le 7 (n°146) au sein de la 3e division coloniale : "Brancardier divisionnaire depuis le début de la Campagne, méritant et dévoué en toutes circonstances, s'est déjà signalé plusieurs fois au feu. pendant la période des combats d'octobre, a assuré son service sous le bombardement avec beaucoup de calme et de sang-froid."
Pour son courage et son action, on lui décerne la Croix de Guerre avec étoile de bronze et étoile d'argent.
Il reçoit la Médaille Interalliée le 4 mai 1935.

Retour

Lors de la démobilisation, il se retire place de l' Église à Forges-les-Bains (Seine-et-Oise) où il occupe la cure avant d'être muté à Presles et l'Isle-Adam. En 1933, il est toujours curé de Presles.

Notes et références

Livre d'Or d'une école primaire, Pages vécues de la Grande Guerre, Eugène CHABROT, 1922, p.7 à 26
AMC - 4 H 6 Guerre 1914-15-16 (et 17) Liste des mobilisés de la commune de Conflans-Sainte-Honorine, S & O 

<references>