Thuret Léon Eugène

De Le Wiki de la Grande Guerre
Révision datée du 12 novembre 2017 à 14:44 par Dlemaitre (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Mort pour la France

Transcription du décès de Léon Eugène Thuret.

N° de fiche matricule : 2401

Etat Civil

Né le 19 janvier 1877 à Triel sur Seine (78)
Résidant à Vernouillet (78)
Profession : journalier
Fils d’Isidore et Séraphine Valentine Lecomte, domiciliés à Vernouillet (78)

Signalement

Cheveux et sourcils : bruns
Yeux : gris
Front : ordinaire
Nez : ordinaire
Bouche : moyenne
Menton : rond
Visage : rond et coloré
Taille : 1m 56

Degré d’instruction générale : 0

Détail des services et mutations diverses

Incorporé le 6 octobre 1908 au 79e régiment d’infanterie et soldat de 2e classe le dit jour.
Envoyé en disponibilité de l’armée active le 25 septembre 1910. Certificat de bonne conduite accordé. Passé dans la réserve de l’armée active le 1er octobre 1910.


Rappelé à l’activité par suite de la mobilisation générale du 1er août.
Arrivé le 4 août 1914 au 21e régiment d’infanterie.
Parti aux armées le 8 août 1914.
Tué à l’ennemi le 7 septembre 1916 à Ville sur Tourbe (Somme) (avis ministériel du 7 septembre 1916).

Campagne contre l’Allemagne

Du 4 août 1914 au 7 septembre 1916.

Blessures, citations, décorations

Citation : faisait partie de la 38e brigade d’infanterie coloniale citée à l’ordre de la 10e armée, le 25 octobre 1915. Entré en ligne dans le bois de Givenchy au cours d’un combat extrêmement violent, a continué les attaques avec le plus bel entrain pendant 4 jours consécutifs, a obtenu des succès ininterrompus sur une crête exposée à la concentration des feux de l’artillerie ennemie qui n’ont pas réussi à briser son élan.

Conseil de famille pour nommé un subrogé-tuteur à Robert Eugène Thuret fils de + Léon Eugène Thuret

Robert Eugène Thuret né le 30 mars 1915 du mariage célébré à Vaux-sur-Seine de Léon Eugène Thuret avec Léa Virginie Gobet le 27 décembre 1913

Sont présents du côté maternel:
Mme Léa Virginie Gobet veuve en 1e noces de Léon Eugène Thuret, remariée à Charles Nicolas Alfred Cauchet, mécanicien, demeurant à Neuilly.
Louis Bertin, charretier, demeurant à Vaux
Yves Auguste Mion, contentieux demeurant à Vaux
Pierre Roger, imprimeur demeurant à Meulan
Tous trois amis pris à défaut de parents ou alliés dans cette ligne.

Sont présents du côté paternel:
Emilie Victoire Thierry, journalière demeurant à Neuilly-sur-Marme, veuve de Jules Adolphe Gobet et épouse en 2e noces d'Ernest Cagneux, aieule.
Héloïse Gobet épouse de M. Gicquel, journalier, demeurant ensemble à Mézy, tante.
Jean Marius Ferrand, comptable, demeurant à Meulan, ami, pris à défaut de parents ou alliés dans cette ligne.

Le conseil de famille, considérant qu'en se remariant avec Mr Cauchet, sans avoir réuni le conseil de famille de son enfant mineur a perdu la tutelle de son fils.
Conformément à l'article 395 du C.C, il y a lieu de la réintégrer dans cette fonction.
A décidé à unanimité des voix, la notre comprise de réintégrer Mme Cauchet dans la tutelle de son fils mineur et lui adjoindre Mr Cauchet, comme co-tuteur, ce accepté par ce dernier et par sa femme.


Sources

1_http://www.archives.yvelines.fr/ _ Fiche matricule de Léon Eugène Thuret
2_Etat civil de Vaux-sur-Seine: transcription de l'acte de décès de Léon Eugène Thuret.
3_Justice de paix de Meulan: Conseil de famille du 20 décembre 1921.

[[Catégorie:Lieux:]