PILORGET Eugène

De Le Wiki de la Grande Guerre

Eugène Pilorget est un soldat conflanais "tué à l'ennemi" dans la Marne en 1915.

Etat civil

Né le 2 juin 1891 à Le Châtelet dans le Cher [1] de Jean Jules et de Marie Brunet, Eugène Pilorget habite au quai de la République à Conflans où il exerce la profession d'employé de mairie selon sa fiche matricule. Dans le recensement de 1911, Eugène Pilorget et ses parents demeurent impasse Mabime (donnant sur le quai de la République) et il est déjà employé par la ville [2].

Il est mort pour la France le 12 octobre 1915 à Sommepy-Tahure, 51 - Marne [3].

Renseignements militaires

Classe : 1911

Matricule : 2807

Bureau de recrutement : Versailles[4]

Etats de service

Âgé de tout juste 21 ans, il est incorporé dès septembre 1912, en tant que soldat de 2ème classe au 36ème régiment d'infanterie. Il devient caporal dès le 9 novembre 1913 puis sergent le 22 avril 1915.
Il est blessé à Charleroi, le 22 septembre 1914, comme il l'écrit à son ancien instituteur. Eugène Chabrot : Cher Maître, Ma blessure n'est pas très grave, mais le temps me semble long, malgré que je sois bien soigné. Voici comment j'ai été blessé, près de Charleroi... Enfin, le bruit des canons cesse tout d'un coup et nous entendons comme des cris de sauvages devant nous. "Ne vous effarouchez pas ! nous dit le capitaine, ce sont les turcos qui chargent à la baïonnette. Ils ont fait de la bonne besogne. Mais malheureusement, vu le petit nombre (1 contre 3), nous fûmes forcés de battre en retraite ; c'est cela le plus pénible : voir les copains tomber à vos côtés, tués par derrière. Je sentis comme une petite brûlure, oh ! presque rien : je regarde et je vois que j'avais l'index gauche emporté ; c'était une balle explosive qui m'avait fait cette farce...
Il est tué à l'ennemi le 12 octobre 1915 à Tahure (avis ministériel du 26 novembre 1915) [5]. Il obtient la mention "Mort pour la France", transcrite dans le registre d'état civil de Conflans-Sainte-Honorine le 24 avril 1916[6].

Lors de sa séance du 23 novembre 1915, le conseil municipal de Conflans-Sainte-Honorine durant la Grande Guerre adresse ses condoléances à la famille Pilorget Le Maire fait part au conseil de la mort de M. Pilorget, ancien secrétaire de la Mairie de Conflans, tombé glorieusement au champ d'honneur, le 12 octobre dernier devant Tahure (Marne). Après avoir dit tout le bien qu'il pense de son ex-collaborateur, le Maire propose à l'assemblée d'envoyer les condoléances de tout le conseil aux malheureux parents de M. Pilorget. A l'unanimité le conseil est cet avis.[7]

Un secours de 200 Francs est accordé à son père le 15 janvier 1916[8].

Son nom figure sur le Livre d'or de Conflans-Sainte-Honorine [9] et le Monument aux morts de Conflans-Sainte-Honorine.

Notes et références

Archives municipales de Conflans
Livre d'Or d'une école primaire, Pages vécues de la Grande Guerre, Eugène CHABROT, 1922.

<references>